Pour faire un bon petit déjeuner il faut :
  • un œuf au plat,
  • du bacon,
  • deux saucisses de porc évidemment,
  • une demi-tomate
  • deux tranches de pain de mie grillées
  • du " Brown bread " c'est à dire du pain brun très étouffant,
  • des fruits (en boite faut pas rêver)
  • le tout bien évidement accompagné d'un thé ou d'un café.
Nous voilà donc d'attaque pour une bonne journée malgré une digestion qui s'avère difficile pour un début de journée.
Ca y est nous pouvons enfin traverser la Liffey, fleuve de Dublin, pour nous rendre tout d'abord à Trinity College, prestigieuse université qui date du 18ème ou un truc dans le genre, et oui rien à voir avec les facs de toulouse.
Ensuite nous nous dirigeons vers le muséum d'histoire naturelle de Dublin pour connaître l'histoire de ce pays en commençant par la préhistoire pour arriver à la révolte de 1916 et l'indépendance de l'Irlande.
L'heure du déjeuner avançant à grand pas nous nous rendons au "St Stephen Shopping Centre", un énorme centre commercial en plein centre de la ville, et nous trouvons une petite sandwicherie qui fait des ... sandwiches.Ca rigole pas là bas on vous dit.Audrey se laisse tenter par un " Dubliner Cheese " (cf carte) et moi un " Kerry's Ham " qui peut se résumer à un vulgaire jambon mayo. Grosse déception pour moi qui pensait prendre un super sandwich typiquement Irish.
Après un rapide tour au centre commercial et à la national gallery pour admirer quelques artistes locaux d'époque et autres nous décidons de prendre un " coffee to go " c'est à dire un de ces cafés en gobelet avec un couvercle comme on en voit dans tous les films et séries américaines. Et là avec notre chance, nous sommes allés dans le seul coffee shop qui ne met pas de couvercle sur le gobelet. Hormis que le café est dégueulasse comme partout en Irlande, il est peu pratique de se balader avec un café brûlant et qui plus est sans couvercle.
Pour le déguster, nous nous arrêtons donc dans un petit parc le Merrion Square. Ce parc a la particularité de caché une statue d'Oscar Wilde surnommé par les Irlandais "The fag on the crag" c'est à dire le "pédé sur son rocher".Sympas les surnoms par là bas.
Après une visite du quartier et quelques photos de collégiennes en uniforme (ouh le keyword qui ramène du monde, merci Google!), nous rentrons à l'hôtel.
Afin de nous venger du soir précédent, nous traversons la liffey pour nous rendre dans le quartier branché de Dublin " Temple Bar " et là nous tombons nez à nez avec le Hard Rock Café où nous décidons de dîner. Après une énorme salade pour moi et du poulet très pimenté pour Audrey, nous choisissons un "petit dessert" pour finir le repas. Donc en regardant un peu les prix et la taille suposée par rapport à la photo, j'me choisis un dessert à base de brownie et de glace. Tranquille quoi.Pis la gentille serveuse me sors un "WaouaOoHH it's very big ". "Uh ? I am french poulette, no problemo ton Danette". Note pour plus tard, quand une gentille serveuse en Irlande prévient que c'est gros, c'est vraiment énorme.
Le dessert arrive et là, ce fut le drame.Le visage de la moitié des gens présents dans la salle se décompose au vu de la chose.
Mais même pas peur moi, même pas mal, c est que de la glace c'est de la flotte AH AH AH AH. Hem. Donc je me lance dans la dégustation de ce qu l'on peut décrire comme étant un brownie de 20cm² recouvert d'au moins 6 boules de glaces, puis par dessus une bombe de chantilly qui a du être vidée entièrement et la traditionnelle petite cerise.
J'ai lutté pendant de longues minutes, mais le brownie m'a eu. Ah l'batard. L'idée de vomir nos tripes ne nous emballant pas tellement, nous décidons de rentrer à l'hôtel sans boire de bière.