Dublin : 3 Septembre 2004

Le 3ième jour c'est quand même la gavade (et le 8ième jour c'est le titre d'un film avec Daniel Auteuil, mais cela n'a que très peu d'incidence sur notre voyage).Tour complet dans les bus à touristes (deux zétages siouplait!) ! Au départ on a loupé le bus avec les commentaires en Français, but it is not very grave bicoz we are very fluent in English like "The cat is in the kitchen, repeat after me, Hi My Name is Hi My Name is Hi my name is Slim Shady" tout ça tout ça. La grosse maîtrise.

Premier arrêt au Dublin Castle qui est donc le "chateau de Dublin" (sans déconner). Ils sont comme ça à Dublin, ils ont pas de Fnac alors ils ont construit un chateau à la place - chacun son style. Petit arrêt photographique sur le joli jardin - je vous cache pas que le premier qui marche sur le gazon est abattu sans sommation. Héhé.

Arrêt suivant au Musée Guinness, qui est donc ... un musée ... de Guinness. J'insiste pas je pense que vous avez compris le truc. Passé les premières salles très intéressantes, axées sur les processus d'élaboration du breuvage puis sur l'industrialisation de la marque, on s'enfonce dans un amas de vitrines, bornes intéractives, projections et mises en scènes diverses concacrées essentiellement au marketing Guinness. Campagnes de pub depuis 1950, collection des différentes bouteilles élaborées etc ... Bref au bout de 7 étages, il est difficile d'être bien regardant sur les détails et le blabla. Pour forcer l'aimable consommateur visiteur à rester, une pinte de guiness est offerte à ceux qui arrivent au 7ieme étage : Le Gravity Bar. Bar panoramique mais panorama à chier pour qui n'a pas une grande passion des cheminées industrielles, c'était bien tenté. Les serveurs ont le coup de main (coup de vilain?) pour dessiner un trèfle sur la mousse en versant là bière. J'aime bien le dessin, beaucoup moins la bière mais ma moitié elle, elle enquille.

Fin du tour bus en Anglais : Dublin Zoo - moins vendeur que Babylon (ah ah ah, allez celle la elle est pour moi c'est cadeau), ensuite la maison du président puis l'ambassade de je sais pas quoi, et on nous dépose gentillement dans le quartier branchouille : Temple Bar. Tiens d'ailleurs si vous avez un petit millier d'euros à dépenser dans une nuit d'hotel, Bono et The Edge de U2 possèdent le Clarence Hotel dans le quartier sur les rives de la Lifey.

Le truc sympa avec le Dublin Tour, c'est que le ticket reste valable toute la journée. On s'est donc fait un tour complet avec les commentaires en Français, manière d'être calés sur l'histoire de la ville. Si vous voulez que je vous raconte, envoyez moi 600 euros que j'aille y repasser quelques jours parce qu'on a pas pris de notes. En vous remerciant :).

Le soir venu, retour dans le quartier qui bouge, restaurant épicé mais sympa "MEXICO TO ROME" et fin de soirée dans un pub, demi-pinte de Guinness pour ma damoiselle, une Killkenny pour moi. Ca le fait. Dublin c'est plein de musique, d'artistes en tous genres. A chaque coin de rue on croit entendre le futur Franz Ferdinand, ils ont la Pop dans le sang ces gens là.

 
‹ retour à l'accueil
Commentaires

1. Ka-Ly   › le mercredi 27 octobre 2004 à 10:29

ben voilà j'ai mis un commentaire :p

 

2. Fabys   › le mercredi 27 octobre 2004 à 17:15

Ben voila :D

 

3. lionel   › le mercredi 27 octobre 2004 à 21:50

bé voila moi aussi

 

4. Haazheel   › le jeudi 28 octobre 2004 à 12:23

Pareil

 
Trackbacks

Aucun trackback.

Les trackbacks pour ce billet sont fermés.

 
Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.