Le café est immonde et brûlant mais nous nous devions de nous en procurer, les dernières tentatives s'étant soldées par un lamentable echec : pas de couvercle le premier coup, commande malencontreuse d'expressos le second (instinct de survie sans doute). Essai transformé à la troisième tentative !

Pendant ce temps là en Ossetie, la situation commençait à tourner au vinaigre. Skynews balançait une tonne de flashes spéciaux, la veille au soir nous avions lu les titres mentionnant des explosions et fusillades. Pas fun. Nous n'avions pas non plus de nouvelles des otages Français retenus en Irak. A notre départ il était question de libération imminente, mais de l'autre côté de la manche ça ne faisait évidemment pas les gros titres ! En prenant le café j ai décidé de prendre un Libé au vendeur du coin ... pour m'apercevoir qu'il s'agissait bien sur de l'edition de la veille ! Bien joué Fab, pour les nouvelles fraîches on repassera !
Retour à l'hotel, où une partie de l'actualité locale se joue sous nos yeux. Devant le Rememberance Park une poignée d'écolos se réunissent pour protester sur l'ouverture prochaine d'un incinérateur dans la banlieue de Dublin. La grande classe !

Instant Shopping : achats des indispensables souvenirs chez Carrolls (dans le bon style Kitch de chez oupas.org ! ) , puis vite fait au Marks and Spencer du coin pour acheter le repas de midi (des genres de burritos froids sous forme de sandwiches ) mais aussi un petit paquet de biscuits ... particuliers. On passera vite fait sur le musée de cire qui n'a rien d'exceptionnel. Dernier après midi de promenade dans Dublin, retour St Stephen's Shopping Center où on fait la rencontre d'un groupe formidable ! Les RedKid jouent dans la pure tradition de la BritPop avec un certain talent, et font admirablement la promo de leur premier 4-Titres . Plus d'infos sur leur site.

Dernière sortie dans le quartier de Temple Bar, repas très fin dans un resto asiatique branché qui fait de "l'Asian Style Cuisine". Côté vin, il faut débourser pas moins de 5 € pour avoir un verre de blanc qui n'avait pas goût à grand chose. Dommage. Petit tour dans le quartier pour écouter et voir quelques artistes de rue. RedKid est là encore dans les parages. Fin de soirée dans un pub et retour à l'hôtel : l'avion décolle de bonne heure!!!